Skip to main content
 
04 Mars 2021

Caitlin Vecrin, Responsable de Boulangerie

On débute la semaine avec Caitlin Vecrin qui nous partage sa vision et son amour du métier, mais aussi son quotidien en tant que Responsable de Boulangerie Fischer.

  • Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

C.V. : Mon réveil, sinon je pourrais passer la journée au lit ! Ensuite, un café pour attaquer la journée.

  • En 3 mots, comment décrirais-tu ton rôle au sein de la Boulangerie Fischer ?

V.C. : En trois mots, dynamiser, motiver et ensemble. Avec une bonne équipe, on va toujours plus loin, que ce soit pour l’organisation, l’accueil ou le service envers nos clients.

  • A quoi ressemble une journée de travail type ?

V.C. : Les journées de travail en boulangerie varient beaucoup. Pour ma part, c’est ce que j’apprécie. A certains moments de la journée, je suis à la vente, proche du client ...A d’autres, je m’occupe de la cuisson des pains et viennoiseries. Je prépare aussi quelques sandwichs, au fur et à mesure de la journée, pour assurer une bonne fraicheur des encas ... Sans oublier mes obligations administratives en tant que Responsable de magasin.

  • Si tu pouvais, le temps d’un jour, échanger ton poste de travail avec quelqu’un de l’entreprise, qui serait cette personne ?

V.C. : Un boulanger… Entre la préparation de la pâte, la mise en banneton, les temps de repos à respecter… Je trouve cela fascinant !

  • Quel autre métier aurais-tu pu ou souhaité exercer… ?

V.C. :  Educatrice spécialisée. J’aime beaucoup les enfants mais je me suis rendu compte que je n’étais pas compatible avec ce travail plutôt exigeant… (Rires).  

  • 2 vœux pour ces 5 prochaines années ?

C.V. :  Rencontrer le prince charmant et faire un voyage aux Maldives…

  • En 1 mot, ce que tu changerais chez toi ?

C.V. : Mon manque de motivation pour le sport ! (Rires). Sinon, rien…

  • Quels conseils donnerais-tu aux nouvelles recrues ?

Être à l’écoute de ses collègues et du client ; positiver et avoir « la patate », même si on se lève tôt… C’est ainsi qu’on attaque mieux une belle journée de travail !

  • D’un point de vue culinaire, quel pays serais-tu ?

V.C. : L’Italie ! Je pourrais manger des pâtes du matin au soir et à toutes les sauces !

  • Un péché mignon Fischer ?

C.V. : Le fraisier. Un dessert onctueux avec sa crème, ses fraises et sa délicieuse pâte d’amande…