Skip to main content

Une histoire familiale

depuis 1913

Plus de 100 ans
de savoir-faire traditionnel

Depuis 1913, la Boulangerie Fischer évolue dans le respect du savoir-faire traditionnel et de la qualité artisanale de ses produits. La préparation de pains, viennoiseries, pâtisseries, mais aussi d’une gamme « traiteur », repose sur l’expérience et les compétences des équipes Fischer acquises et transmises au fil des années. Depuis plus de 100 ans, ils assurent le choix irréprochable des matières premières, la composition de bonnes recettes dans le respect de la tradition, la qualité de service et la volonté d’allier, à ces conditions, une production innovante grâce à une technologie de pointe.

1913

Diekirch : la première boulangerie Fischer

En 1913, Eugène et Marguerite Fischer ouvrent les portes de la première boulangerie Fischer à Diekirch.

Pendant les années de la 1ère Guerre Mondiale, le couple continue à vendre ses produits malgré le rationnement draconien de la farine. Dans un esprit de service et d’entraide, Eugène entreprend des tournées avec une charrette à bras pour vendre son pain dans les localités avoisinantes.

Au lendemain de la guerre, il ouvre ses premières filiales dans les localités frontalières de Wallendorf et Bollendorf. En 1925, pour satisfaire une demande toujours plus importante, il acquiert sa première machine à pétrir la pâte et, en 1930, s’équipe d’un four à vapeur.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Eugène et son fils Joe enchaînent les tournées par tous les temps et livrent chaque jour du pain frais et croustillant. En 1943, Joe est enrôlé de force et part faire son service militaire en Pologne. Alors qu’il parvient à fuir la “Wehrmacht“ en octobre de la même année, ses parents et sa sœur sont déportés dans les camps de Jeschütz-Wartha jusqu’à la libération. Tous les biens de la famille Fischer sont confisqués par l’administration civile allemande.

1948 à 1980

Développement et expansion de l’enseigne

De 1948 à 1954

Joe Fischer termine sa formation interrompue par les années de guerre et passe avec succès son brevet de maîtrise de boulanger-pâtissier. En 1954, il reprend la boulangerie familiale à son compte. S’il conserve de ses parents le savoir-faire et le goût pour des recettes traditionnelles, Joe entreprend le développement de l’enseigne Fischer et la diversification de l’offre.

1962

Année marquée par le rachat et la modernisation d’une boulangerie de Gilsdorf qui devient la société anonyme Joe Fischer, puis l’année suivante, la Boulangerie Industrielle de Gilsdorf S.A.

De 1963 à 1972

Face à un manque de rentabilité provoqué par une politique de prix du pain ne tenant pas compte du prix demandé par les boulangers, la Boulangerie Industrielle de Gilsdorf S.A. et la Fabrique de Produits Alimentaires S.A. (FAPRAL) s’allient en 1971. Panelux S.A. est créée pour la distribution de leurs produits. Joe Fischer assure la fonction d’administrateur-délégué des trois sociétés.

Dans les années 70 et 80

La volonté d’expansion affirmée par Joe Fischer se concrétise progressivement à travers la création de nouvelles filiales et de nouvelles tournées. En 1974, les premiers points de vente Fischer font leur entrée dans les supermarchés. Des investissements sont régulièrement mobilisés pour adapter les différentes boulangeries Fischer aux nouvelles exigences du marché. En 1980, Fischer innove en étant parmi les premiers à appliquer en boulangerie un nouveau procédé : le congelé. Petite révolution dans le monde de la boulangerie, avec pour l’enseigne Fischer la possibilité d’exporter ses produits en Belgique et en Allemagne. Un savoir-faire traditionnel et une qualité artisanale préservés, un circuit de distribution efficace, une bonne gestion d’entreprise… Fischer se hisse parmi les toutes premières boulangeries d’Europe et devient le leader incontesté sur le marché national.

1992

Innovation au service de la qualité artisanale

En 1992

Les 3 sites de fabrication sont regroupés sur un seul site de 6 hectares à Roodt/Syre. Nait une des boulangeries les plus modernes d’Europe. L’entreprise met un point d’honneur à développer un processus de fabrication innovant qui respecte l’authenticité artisanale des produits Fischer.

En 1998

Fischer rénove ses boulangeries et mise toujours sur la fraîcheur en privilégiant la cuisson des baguettes, petits pains et viennoiseries sur place. Elle développe également une large gamme traiteur composée de sandwichs, de salades ou encore de quiches, le tout fait maison.

En 2000

Le site de Roodt/Syre s’agrandit pour doubler sa capacité de production et étendre son activité à l’export. À partir de 2005, le site de production poursuit son développement et confirme en 2007 son expansion avec une modernisation de ses infrastructures pour un traitement de 50 tonnes de farine par jour. La même année, Fischer actualise son logo et son image de marque.

En 2013

Pour ses 100 ans, Fischer crée et inaugure le parcours informatif et éducatif « Broutgaass » sur son site de production. Sur un total de 300 m 2, ce circuit, inauguré par S.A.R. le Grand-Duc Henri, dévoile les différentes étapes de la Boulangerie Fischer depuis sa création.

Renforcement d’une politique
d’agriculture raisonnée

Depuis 2014, Fischer confirme son entrée sur le marché français avec l’ouverture de nouveaux points de vente. Comptant plus de soixante-dix boulangeries réparties entre le Luxembourg et la France, l’entreprise continue d’évoluer avec des équipes de spécialistes qui, grâce à un équipement en perpétuelle évolution, contrôlent chaque produit, du choix des ingrédients, à la fabrication, jusqu’à la vente en boulangerie. En outre, soucieuse du devenir des générations futures et de l’environnement, Fischer poursuit et renforce sa politique d’agriculture raisonnée en utilisant des ingrédients issus du Luxembourg et de la grande région. Cet engagement, basé sur une volonté de préserver l’authenticité de ses produits, laisse à penser que les plus belles pages de l’Histoire Fischer restent encore à écrire.

1 entreprise
et 2 enseignes

Panelux S.A. & Fischer S.A.

Plus de
900 employés

60 tonnes

de farines transformées par jour

Plus de
70 points de vente

Une équipe "porte à porte"

sillonant quotidiennement les localités luxembourgeoises